Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Troubat

Fontaine datée de 1813 avec pierres de marbre provenant du village.

Maisons de caractère avec balcons et belles galeries.

A la sortie du village vers Gembrie, les plus curieux remarqueront au fond d'un petit chemin deux petits lavoirs, le premier est couvert d'ardoises et est en excellent état.

Le deuxième, plus ancien, n’est pas entretenu.

A noter la présence d'un important tombeau dans une propriété privée juste à côté du cimetière.

Pour en savoir plus sur Troubat, voici nos autres pages :


L’école

Objets de chasse préhistoriques


Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

C’est aussi le lieu de découvertes archéologiques préhistoriques. Exposition et excellent film documentaire à la Maison des Sources de Mauléon-Barousse. A noter que les grottes de Sainte-Araille à Troubat donnaient encore lieu au XIXe siècle à des manifestations rituelles à l’occasion de la Chandeleur.

Présentation du village

Troubat a une étymologie obscure, qui viendrait peut-être du verbe trobar (= trouver). C’est un village de la Barousse aux origines très anciennes, placé sur la rive droite de l'Ourse, dans un paysage très accidenté au pied de la célèbre falaise d'escalade qui porte son nom.

C’est une des falaises mythiques des Pyrénées centrales. Elle fut notamment le théâtre d'une des premières compétitions d'escalade en milieu naturel en France en 1985. En septembre 1986 eut lieu le premier championnat de France dénommé  « Grand Prix de France d'Escalade ». A l'heure actuelle, elle est toujours régulièrement fréquentée.

La falaise

L’église Saint-Pierre

C’est une église classique du XIXe siècle.

Au-dessus de la porte de l'église est encastré un bas-relief gallo-romain. On y devine deux hommes qui échangent une poule. Merci à Jean-Luc Laplagne pour cette explication.

Une belle maison ancienne, celle d'un homme de Loi certainement au regard de la décoration de la façade.

Porche couvert avec pigeonnier. Charpente baroussaise en arrondi.

Au hasard des rues

Le village lui-même mérite un arrêt pour découvrir son patrimoine rural. Ci-contre une ancienne ruelle.

Le plus beau point de vue sur le village de Troubat, surtout l’après-midi, s’admire du haut du donjon du château de Bramevaque, le village voisin.

La plus belle vue sur le village

La mairie (ancienne école), à l’entrée de la commune, date de 1885.

Intérieur de l’église. Statue de sainte Anne polychrome du XVI siècle. Retable et Christ du XVIIIe siècle.

La place du village

La place du tilleul est le cœur du village avec sa croix, sa fontaine et de belles demeures anciennes.

L’instituteur de 1887 nous signale qu’une énorme tête de Janus trônait autrefois sur le mur d’un jardin contigu de la place du village, peut-être à cet emplacement dans la niche ? Cette sculpture gallo-romaine se situe désormais dans le château privé de Mauléon-Barousse. Quelqu’un possède-t-il une photo ?

Calvaire sur le chemin de la falaise. Plusieurs date indiquées sur la croix dont la plus ancienne : 1910.

Le long de l’Ourse

Quelques jolies fermes au bord de l’Ourse.

Dans sa monographie de 1887, l’instituteur nous signale un dolmen au mail de Picaïro. Merci de nous envoyer une photo.