Tarbes

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Pour une visite rapide, voici quelques « incontournables » de notre ville-préfecture !

Un peu d’histoire

Quelques objets retrouvés attestent d’une présence ancienne à Tarbes, comme cet autel votif romain retrouvé dans le quartier de l’arsenal en 1873…

…ou les restes d’une villa antique dans le quartier de l’Ormeau.

Le centre ville

Voici la Place de Verdun, lieu d’animations avec ses cafés en terrasse.

La rue Maréchal-Foch, principale artère commerçante d’une ville historiquement toute en longueur (de la Préfecture à la Place Marcadieu).

L’Hôtel-de-ville construit en 1906.

La rue Brauhauban est piétonne et également commerçante. Vous y trouverez d’anciennes maisons de ville, notamment la maison natale de Théophile Gautier (photo de gauche) et celle de Bertrand Barère (photo de droite).

Les églises

On compte une bonne dizaine d’église à Tarbes, voici les plus anciennes :

La Cathédrale Notre-Dame-de-La Sède, près de la préfecture.

L’église Sainte-Thérèse et sa barbacane, place Marcadieu.

L’église Saint-Jean entre les rues Foch et Brauhauban.

A noter aussi l’ancien Carmel, près du Jardin Massey, aujourd’hui lieu d’expositions.

Les jardins publics

Le joyau de Tarbes, c’est bien sûr le Jardin Massey avec son musée des Hussards (Beaux-Arts à l’étage également).

L’orangerie du Jardin Massey

Le parc Bel-Air, dans le quartier de l’Ormeau.

Le parc Paul-Chastellain et sa maison du Parc National des Pyrénées.

Les fontaines

Plusieurs belles fontaines, dont la plus connue : la Fontaine des Quatre-Vallées, sur la Place Marcadieu.

Voici ses voisines : La Source d’Amour

…et la Fontaine Montaut.

Un peu plus loin, face à la caserne Soult : la Fontaine de l’Inondation.

Près de la cathédrale

L’ancien hôpital, rue de l’Ayguerote, est inscrit aux Monuments Historiques.

La maison natale du Maréchal Foch, rue de la Victoire, se visite.

Les Allées du Souvenir

Appelées aujourd’hui allées du Général Leclerc, elles ont changé plusieurs fois de nom. On y trouve de la Place Verdun à la caserne Larrey :

- la statue du Baron Larrey

- le monument aux morts du département

- le mémorial de la déportation (photo ci-contre)

- les deux fontaines d’Henri Borde

- la statue équestre du maréchal Foch (photo ci-dessous).

Les Haras nationaux

Napoléon reconstitua les Haras de Tarbes en 1806 (haras qu'il visita le 23 juillet 1808), dans le parc de l'ancien évêché. Festival équestre tous les étés.

Si vous voulez en savoir plus sur Tarbes, nous vous conseillons le lecture de nos pages détaillées :


Lieux à découvrir

Nombreuses œuvres d’art publiques

Photos anciennes de Tarbes

Les anciens lavoirs

Toutes les écoles (plus de 20)

La gare de Tarbes

L’aéroport de Tarbes-Lourdes

Monuments détruits de Tarbes

Plaques commémoratives

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Les bâtiments de la Préfecture (généralement ouverts aux journées du Patrimoine).

Patrimoine industriel et militaire

Tarbes a un riche passé militaire. Les casernes Larrey et Soult sont toujours en activité. Pour ceux qui s’intéressent au passé industriel, visitez le quartier de l’ancien Arsenal (avenue des Forges), actuellement en pleine réhabilitation. Lieu sympa de loisirs (bowling, cinéma, restaurants, etc…)

Le quartier de l’Arsenal, avenue des Forges.

L’ancienne école d’artillerie, cachée dans le passage Bruzaud-Grille, juste à côté de la promenade du Pradeau. Voir tous les bâtiments militaires ici.