Saligos

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Saligos est un joli village bien visible sur la gauche à la sortie des gorges de Pierrefitte-Luz. A flanc de montagne, il surplombe le Gave de Gavarnie. En 2017, Saligos a intégré sur son territoire le petit village de Vizos (voir en bas de cette page). Le village, à l’habitat groupé, est établi comme un amphithéâtre dans un décor majestueux.

Présentation du village

Au bord du Gave

Promenade à Saligos

Randonnées

Promenade à Vizos

Pour en savoir plus sur Saligos, voici nos autres pages :


L’ancienne école de Saligos

Les sources ferrugineuses de Saligos

Panorama depuis le pont de la reine Hortense

L’ancienne école de Vizos

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Le nom Saligos proviendrait d’un terme local « les saligues », végétation poussant au bord de l’eau, tel le saule (salica en latin).

Le 31 janvier 1598, le village de Saligos était à moitié détruit par une coulée de neige et de rochers. Cela s'est heureusement passé dans la journée et les habitants, conscients du danger avaient eu le temps de s'enfuir du secteur menacé et ainsi purent échapper à une mort certaine. Dix jours plus tard, ce sera une catastrophe au village voisin de Chèze, avec 107 victimes.

La Mairie

La mairie-salle des fêtes

Saligos, village accueillant

Saligos ne ménage pas ses efforts pour embellir le village et le rendre accueillant. Parmi les réalisations notables, un panneau d’informations…

Fontaine et toilettes publiques avec murs en pierres…

Et un magnifique jardin public avec table à pique-nique.

La boulangerie du Pays Toy

La boulangerie s’est installée dans l’ancienne école du village. C’est une véritable institution ici.

La boulangerie a démarré en 1984 et depuis le succès ne s’est pas démenti. Outre le magasin du village, on retrouve les pains sur les différents marchés locaux, les biocoop…

Les patrons actuels, Tony et Laurent, se sont en partie formés à ce beau métier ici même, avant de prendre les commandes de l’entreprise en 2009. Deux fois par semaine, le mardi et le vendredi, le four entre en action pour cuire en moyenne entre 400 et 500 kg de pain/jour. Et bien plus en période estivale, car les touristes l’apprécient tout autant que les locaux ! La farine provient d’un petit moulin à eau alimenté par la Lieuze, un cours d’eau de 17 km qui traverse la commune de Monblanc dans le Gers. La production y est très artisanale, et à ce point limitée que la boulangerie du Pays Toy est le plus gros client du moulin ! Moulues sur meule de pierre, la plupart des céréales sont cultivées dans le Sud-ouest. Les farines ne subissent aucun stockage et arrivent « fraîches » à Saligos où elles sont prêtent à être pétries. C’est aussi ce qui contribue à donner un si bon goût à ce pain ! Un pain dont le processus de fabrication dure plus de 12 h, entre la pousse du levain naturel, le pétrissage lent, le façonnage à la main… et la sortie du four. A noter que le pétrissage, seule opération mécanique, s’effectue dans un vieux pétrin dont le bras articulé reproduit fidèlement le mouvement du bras de l’homme. La boulangerie du Pays Toy propose un large choix : campagne, 5 céréales, grand et petit épeautre, kamut, seigle, lin tournesol, pavot, figues, noisettes, sésame… sans oublier les pizzas, biscuits, cakes, tourtes…

La passerelle

Notre conseil pour visiter Saligos est de se garer au pied de la grande passerelle et de faire le petit chemin à pied. Contrairement aux autres communes du secteur, le Gave ne constitue pas une limite de territoire communale et la passerelle relie donc deux secteurs de Saligos à l’endroit où le Gave est le plus large.

La passerelle a été détruite plusieurs fois par les crues dévastatrices. La dernière fois en octobre 2012 (réinstallée en juillet 2016). Ci-contre une photo rarissime de l’ancienne passerelle en bois en 1959.

Le Gave, lieu de vie et de promenades, est représenté sur le blason communal.

Le pont de la Reine Hortense relie le territoire de Saligos et celui de Chèze. Petite centrale hydro-électrique à proximité.

Le charme de Saligos en fait une destination privilégie pour les vacances. Mais il ne faut pas oublier qu’autrefois, les paysans d’ici vivaient dans une grande misère du fait du peu de terres labourables. Aussi, pour subvenir aux besoins de leur famille, ils se louaient comme manœuvres pour les constructions thermales (villas, établissements de bains), puis plus tard ouvriers aux usines de Pierrefitte.

L’église de Saligos

L’église Saint-Pierre et Saint-Paul (fête le 29 juin) avec son clocher-mur, domine le village, posée sur son petit promontoire. C’est une église romane aux origines anciennes (XIIe siècle).

Le site est splendide. Fabuleux panorama.

Plusieurs dates inscrites sur les murs(1588, 1620, 1740) témoignent de travaux et d’aménagements successifs.

Chose assez rare, l’église possède deux chrismes. Un sur la grande porte à voussures de l’église et l’autre sur la petite porte de la sacristie.

Le chrisme de la sacristie est le plus ancien.

Petite intérieur sobre et dépouillé. Joli retable baroque (vers 1700) avec saint Pierre en personnage central.

Saint Pierre

Saint Pierre

Saint Joseph

Une pierre énigmatique est incrustée sur un angle extérieur de l’église. On y voit pêle-mêle des symboles religieux, un croissant de lune. Le motif à gauche est peut-être la signature des compagnons constructeurs.

A l’extérieur, l’église conserve une corniches à modillons sculptés.

Monument aux morts 1914 comptant 5 noms.

Tombe fleurie, simple et émouvante.

Vue prise depuis l’église

Bel habitat montagnard

Pierre médiévale incrustée dans une maison.

Porte 1621, derrière l’église.

Plusieurs randonnées sont à effectuer au départ de Saligos, dominé par le Soum de Nère (2394 mètres). La montée vers le Cot de Yéous, indiquée sur le panneau d’informations du village, se fait en un peu plus d’une heure. Nous vous conseillons aussi la promenade à pied ou en vélo dans le sens : Chèze-Saligos-Vizos-Esquièze-Sère-Luz.

Vizos

Vizos semble tout petit à flanc de montagne, et effectivement, c’est tout petit, avec une seule rue en L.

Le village s’est rattaché à Saligos en 2017. Son nom provient du domaine de Visus (ou Vitius).

L’ancienne mairie-école date de 1882. Avant cette école, les élèves devaient se rendre à pied à Saligos ou à Esquièze-Sère.

L’église de Vizos

Cette petite église de montagne est dédiée à saint Michel (fête le 29 septembre). C’est une église romane originaire du XIIe siècle. Des cordes très utiles, le long du mur, permettent de s’accrocher en cas de neige ou de verglas.

Beau décor.

Le chrisme au-dessus de la porte.

Retable et tabernacle baroques de bois sculpté.

A l’intérieur, chrisme venant d’une chapelle disparue sur le chemin de Saligos. Quelques oiseaux (poules ?) sur la droite.

Fontaines

Une des deux belles fontaines de Vizos, près de l’église.

L’autre fontaine, à l’entrée sud.

WC, lavoir et abreuvoir.

Promenade très agréable à Vizos, village qui a souffert en 1842. Cette année-là, un incendie réduit en cendres plus de la moitié des habitations.