Ossun

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Ossun est un gros bourg, autrefois prospère, dont les terrains sont situés sur la plaine fertile. On y trouve donc un habitat remarquable. C’est aussi le village natal de l’écrivain Paul Guth.

Un peu d’histoire

Autrefois, la route allant de Tarbes à Lourdes passait par le bourg d’Ossun. La prospérité des habitants tenait avant tout au commerce du beurre. Le beurre n’y était pas fabriqué, mais Ossun était le principal centre ce conserverie des beurres de la montagne (surnom des habitants : Burrayrès : marchands de beurre). Le territoire est habité depuis très longtemps (haches néolithiques retrouvées, nombreux tumulus antiques dont la plupart ont été malheureusement détruits lors de la mise en valeur des landes en 1964). A noter aussi qu’Ossun possédait un des plus beaux châteaux de Bigorre, détruit à la Révolution. Sur la photo ci-dessus le ruisseau « Mardaing » qui traverse la commune.

Le nom de ce village se traduit par Aüssu en gascon. Le nom d'Aüssu provient du mot ours, qui se dit Ossau en gascon. Cet ours se retrouve sur le blason de la commune pour ainsi mettre en avant leurs origines gasconnes et les valeurs de courage et de force symbolisées par ce mammifère.

Camp de César

Le camp de César (pris ici en photo depuis la Rue du Centre) est un grand oppidum protohistorique où ont été retrouvés des vestiges antiques. Voir notre lien en bas de cette page.

Habitations

Au premier abord c'est l'habitat qui est remarqué en parcourant les rues d'Ossun. Des maisons anciennes aux hauts murs de pierres sèches, de belles pierres pour l'encadrement des portes et fenêtres, de nombreuses « calades » dans les cours intérieures de ces anciennes grandes fermes et maisons de maître des XVIII et XIXe siècles, remises en état et devenues de belles résidences de notre siècle avec leurs porches ou portails de toute beauté.

L’église Saint-Blaise

Remarquable église néo-romane aux couleurs de pierres et briques « rosées » est l'un des fleurons de l'architecture religieuse du XIXe siècle. Du mobilier plus ancien à l’intérieur est classé aux Monuments Historiques (statues, tabernacle, bas-relief, colonnes et chapiteaux).

La chapelle de Notre-Dame-de-Bellau

La chapelle de Bellau au Nord du village (rue de Bellau) possède aussi des œuvres classées aux Monuments Historiques : lambris de revêtement du XVIIe et Vierge à l’enfant du XVIIIe.

La chapelle Saint-Joseph

La chapelle St-Joseph se trouve au bord de la route de Pontacq (sortie ouest). Elle est située au pied du « Camp de César ».

Croix de chemin

Une belle « montjoie » en bordure des terrains de l'aéroport. Le contraste des deux éléments de la photo est saisissant et fait le lien entre le passé et le présent.

Monument aux Morts

Situé devant l’église. Auteur E. Camus - statuaire à Toulouse (à noter que le même monument se trouve au village de Bize). Ce monument a reçu la visite du Maréchal Foch en septembre 1919 (voir notre lien en bas de cette page). Autrefois, le monument se trouvait devant la mairie, puis a été déplacé.

Pigeonnier

Un beau pigeonnier, dans la cour de la dernière ferme à gauche au bas de la côte direction Pontacq.

Pour en savoir plus sur Ossun, voici nos (nombreuses) autres pages :


La gare

L’accident de train en 1944

L’aéroport

L’école

Le Camp de César

Photos anciennes

Le dolmen de Pouey-Mayou près d’Ossun

Le Maréchal Foch à Ossun

Le passage du Tour de France 2014 à Ossun

Un arbre remarquable

L’aqueduc

C’est l’aqueduc de la rue de Bellau (photo 2011). C’est bien un aqueduc et non un pont. Il servait à l'époque à irriguer tous les terrains d'une grande famille d'Ossun. Les eaux étaient déviées du Mardaing en amont de l'aqueduc, et couraient le long des terres à l'aide de fossés et constructions en dur (dont l'aqueduc qui servait a passer sur le Mardaing) jusqu'au stade de rugby actuel. De plus, le mur sur un coté de l' aqueduc avait été rajouté par le propriétaire pour éviter que les gens qui se rendaient à la chapelle de Bellau n’y passent pour raccourcir le trajet… (merci à Jean-Noël Baget pour toutes ces précisions). L’aqueduc semble dater de la même époque que les ponts de la rue du centre. Il a malheureusement été défiguré récemment par l’ajout d’un pont moderne distant de 1 à 2 mètres et menant à un nouveau lotissement !

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Ancien magasin

Voici un ancien magasin dont le rideau a fermé, comme hélas beaucoup d’autres. La faute aux nouveaux modes de consommation, donc un peu à nous…

Le Barrage de la Guardiole

C’est un ouvrage ancien formé d’un haut mur de 7m20, épais de de 2m45 et long de 70 mètres ! Déjà mentionné en 1627 dans le livre terrier, on le trouve « à 2 kilomètres du moulin de Nars, au bout d’un chemin étroit et raboteux » et servait à alimenter ce moulin. On le trouve après le pigeonnier (sortie Ossun, route de Pontacq) prendre le chemin à gauche jusqu'au bois et c'est en bordure en contrebas (Merci à Nathalie pour les photos).

Les maisons des gardes-écluses

Le long du Mardaing, des maisons de gardes-écluses, devenues inutiles, sont peu à peu envahies par la végétation. A Ossun, des gardes veillaient sur la bonne répartition de l'acheminement de l'eau dans les parcelles… Il y avait des règles très strictes sur le fonctionnement des écluses pour que chaque propriétaire soit assez alimenté. Merci encore à Nathalie pour ces précieux renseignements.