Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Les Angles

Il faut prendre l’étymologie de la commune au premier degré, avec sa valeur géométrique signifiant angle, coin. Cela vient probablement de la topographie des lieux ou bien des constructions en angles aigus des murs d’enceinte du château. L’explication « Les Anglais », que l’on peut lire ça et là, est fausse.

Présentation de la commune

La commune des Angles est située à 5km à l’est de Lourdes, là où la rivière Echez débouche entre deux collines imposantes. C’est le siège d’une ancienne baronnie, avec son château féodal dominant l’étroite entrée de la vallée. Des communes environnantes ont conservé le nom de la baronnie (Arcizac-ez-Angles, Arrodets-ez-Angles, Ossun-ez-Angles, Gez-ez-Angles).

Ici, c’est la nature elle-même qui s’est chargée de défendre la commune en l’encerclant de collines et de cours d’eau.

L’Echez naissant n’est ici qu’un petit ruisseau. Mais cet affluent de l’Adour est très capricieux et ses colères donnent lieu parfois à des débordements en aval (Orincles, Bénac, Bordères-sur-l’Echez, Tarbes ou encore Maubourguet).

La mairie, ancienne école.

L’église Saint-Etienne

C’est une église classique à clocher-mur des XVII et XVIIIe siècles. A l’intérieur, mobilier remarquable du XVIIIe siècle, dont un retable en trois panneaux. Deux statues d’ange en bois doré sont attribuées à l’atelier Ferrère. Chapelle latérale dédiée à sainte Catherine. Confessionnaux datés de 1739.

Un linteau horizontal orné d’un chrisme a été réemployé à la verticale dans un mur d’angle. Il proviendrait de l’ancienne chapelle détruite du château. A droite, le portail d’entrée.

Croix des chemins

Comme partout en Bigorre, plusieurs croix des chemins sont disséminées dans le village. On les trouve en fer, en bois et en pierre.

Nous sommes dans les espaces d’une France silencieuse, à l’écart des grandes routes touristiques.

Le château

Sur un mamelon boisé surgit le château. Le chemin y menant est tout récent (1980), l’accès se faisant autrefois directement du village par un sentier très raide.

Propriété de la commune après la Révolution de 1789, il a été vendu en 1980 aux époux Cernaix qui l’ont réhabilité et sauvé d’une ruine certaine. On peut leur rendre ici un hommage bien mérité pour le travail accompli.

Du château, il reste le donjon circulaire restauré et habitable, la porte fortifiée et quelques vestiges des XIV et XVe siècles. Son intérêt militaire au moyen-âge était d’être un avant-poste du château de Lourdes, chargé de défendre l’accès venant de Bagnères de Bigorre.

Moulins à eau

Dans le village, la « moule du Castet » était la propriété du château.

La « moule du Castet ».

Un peu plus haut en direction de Juncalas, voici un deuxième moulin.

Le lavoir et les fontaines

Belle bâtisse avec toit à deux pans, que ce grand lavoir de la Baronnie des Angles, situé dans un environnement fort agréable sur l'Echez.

La façade comporte un fronton et à l'intérieur un grand bac de lavage avec pierre très belle et longue. Il a été rénové fin 2014 : toiture, piliers, calade intérieure et extérieure au sol.

Patrimoine rural

Contre un mur ou dans un coin de cour, voici quelques anciens poulaillers.

Au hasard des rues

Balade très agréable, surtout à la belle saison.

Pour en savoir plus sur Les Angles, voici nos autres pages :


Photos anciennes

L’ancienne école

Autres photos du château

Autres photos du moulin

Autres photos du lavoir

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".