Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Laloubère

Présentation de la commune

Laloubère est un village de plaine à la limite sud de Tarbes. Laloubère est connu pour son aérodrome, son hippodrome, ses golfs et son hypermarché. C’est parti pour la visite !

Laloubère tire son som du latin Luparia (lieu fréquenté par les loups). Deux loups figurent d’ailleurs sur le blason communal.

Pour en savoir plus sur Laloubère, voici nos autres pages :


L’hippodrome

Les écoles

Le prieuré Notre-Dame-des-Neiges

Laloubère : l’ancien camping de Tarbes

Les points cardinaux (sculpture)

Lavoir et pierres de lavage

Hangar décoré de l’aérodrome

Le cheval peint de l’hippodrome

L’arbre remarquable de l’hippodrome

Histoire des golfs du 65

Histoire des champs de manœuvre du 65

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

La mairie-école

La mairie est un beau bâtiment de galets roulés. Son architecture est typique de la IIIe République.

La salle des fêtes, foyer communal.

Le château

Le château a été bâti à partir de 1757 sur un lieu d’occupation d’un château plus ancien. Les puissants seigneurs du premier château s’appelaient les Castelnau-Laloubère. Leur dernier propriétaire sans descendance vendit le domaine en 1757 aux Palaminy qui s’empressèrent d’y construire la nouvelle bâtisse (photo ci-dessus).

Porte d’entrée sculptée, côté sud.

Aile du château, côté nord.

Les dépendances

Le parc du château a été transformé en parcours de golf en 1988.

L’hippodrome

L’hippodrome de Laloubère a été inauguré en juillet 1809, en même temps que la bataille de Wagram. Tarbes-Laloubère est l'ancêtre des champs de courses français : près de 50 ans avant Chantilly ou Longchamp !

Un peu d’histoire : en 1809, le champ de courses a une piste longue de 1500m. En 1841, un champ de manœuvres s’installe au centre de l’hippodrome pour la garnison militaire de Tarbes. En 1852, la piste passe à une longueur de 2000m et on installe des tribunes. Le fermage de l’hippodrome par la société de courses et le fermage du champ de manœuvres par la garnison sont une très bonne source de revenus pour la commune de Laloubère, qui peut ainsi se faire construire une église toute neuve et un beau presbytère.

L’aérodrome

L’aéro-club de Bigorre a été fondé en 1933 à Juillan mais pour des raisons de commodités, il déménagea assez vite à Laloubère, avec le soutien de la Chambre de commerce.

Y volent des petits avions, des planeurs et des hélicoptères de la gendarmerie. Ci-dessus, le grand hangar et la tour de contrôle.

On voit régulièrement passer des engins volants au-dessus de l’hypermarché voisin (créé en 1974 sous l’enseigne Mammouth).

L’église de l'Invention-de-Saint-Étienne

Cette église a été construite vers 1860 grâce aux revenus tirés par la commune de l’hippodrome et du champ de manœuvres. Elle est l’œuvre de l’architecte Jean-Jacques Latour qui a aussi conçu l’église de Pujo, le palais de justice de Tarbes et surtout la belle bâtisse du jardin Massey (aujourd’hui musée).

Quelques croix des chemins, qui étaient autrefois en pleine campagne…

Le presbytère, à droite de la mairie.

L’ancienne église paroissiale est à proximité du château. Elle est aujourd’hui murée et cernée par la végétation.

Le lavoir communal

C’est un bâtiment couvert, juste derrière le foyer communal.

Au hasard des rues

Les bâtiments et les murs de clôture anciens sont faits de galets roulés, tirés directement de l’Adour tout proche.

Le passé agricole de la commune disparaît peu à peu, même s’il reste présent dans quelques noms de rues.

Le premier club de rugby de Laloubère a été fondé en 1921.

Dans le parc se trouve une haute colonne élevée sous Louis XVIII en l’honneur de la duchesse d’Angoulême qui a séjourné ici le 21 juillet 1823.

Un peu d’histoire

La Gazette Nationale de 1824.