Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Juncalas

Présentation de la commune

Juncalas tire son nom de l’expression « grande étendue de joncs ». C’était un centre traditionnel de production d'ardoises. C'est aussi la localité la plus importante de la vallée de Castelloubon, traversée par le Méridien de Greenwich !

Le patrimoine religieux

Le patrimoine religieux se compose de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption, de la chapelle Saint-Roch et de nombreuses croix, parfois monumentales comme celle au carrefour à côté de l'église.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, datée des XVII-XVIIe siècles, possède des éléments très intéressants comme le portail d’entrée (1679) et l’ensemble autel-tabernacle-retable classé aux Monuments Historiques et attribué à Jean Soustre.

La chapelle Saint-Roch a été reconstruite en 1886, l’ancienne étant certainement détruite par le séisme ravageur de 1854.

Le patrimoine rural

Le village est traversé par deux torrents dont les abords et les eaux tumultueuses sont magnifiques en toute saison, principalement lors de la fonte des neiges en avril. Celui du Louey rejoignant le Néez qui lui descend des contreforts nord du Hautacam et va se jeter dans le Gave de Pau à la sortie de la vallée.

Ces deux torrents alimentaient il y a encore quelques décennies de nombreux moulins à eau, souvent réaménagés en résidence.

On trouve deux lavoirs encore bien entretenus dans le bourg : celui du centre est imposant avec sa belle couverture d'ardoises, au pied d'un bel escalier qui mène dans le haut du village d'où la vue est fort intéressante.

et un second plus petit à la sortie est du village.

L'habitat

L'habitat est regroupé sur la rue principale et sur la colline exposée au sud. On y retrouve des maisons anciennes et des corps de ferme parfois bien conservés ou joliment rénovés, de vieilles granges en pierre et aussi quelques poulaillers en triplex. La balade dans le village peut se terminer par la découverte de sentiers anciens qui mènent l'un vers la Maison de la Vallée au Nord où l’on voit le récent monument aux morts des villages de la Vallée ou l'autre vers le sud à Cheust.


Pour en savoir plus sur Juncalas, voici nos autres pages :


L’ancienne école

Les lavoirs

Le méridien de Greenwich

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Juncalas a beaucoup souffert lors de tremblements de terre dont ceux, mémorables, de 1750 et 1854 qui ont fait plusieurs victimes et des dégâts très importants.