Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Hitte

Présentation de la commune

Hitte est souvent traversée par des promeneurs et des cyclistes qui souhaitent profiter de la vue sur la chaîne des Pyrénées dans un site verdoyant de toute beauté.

Hitte tire son nom du gascon hita (pierre fichée, borne, limite). Elle formait autrefois une seule communauté avec Orignac, en limite du pays de Bigorre. Suite à la Révolution, des problèmes administratifs de partage des biens communaux (terres et forêts en indivision) débouchèrent sur une séparation avec Orignac en 1790-91.

La Mairie

La mairie est située dans la longue rue principale du village. A sa droite, sur la photo, se trouvent la salle des fêtes, puis l’école tout au fond.

Voici l’arbre de la Liberté, au début de la rue qui descend vers le stade de rugby. Il a été planté en 1989 pour le bicentenaire de la Révolution française.

L’église Saint-Martin et les croix du village

La petite église abrite un mobilier intéressant ainsi qu'une toile du XIXe siècle du peintre tarbais François Lataste. Malheureusement l'église a été frappée par la foudre en février 1972, la toiture et une partie de l'autel ont alors subi d'importants dégâts. Ci-contre, un article du journal local, on y voit saint Martin sur son cheval qui partage son manteau avec un pauvre qui a froid.

Belle croix métallique devant l’église. A ses côtés, le monument aux morts, qui comporte trois noms pour le conflit 14-18.

Oratoire de la vierge couronnée à l’enfant. Les habitants de Hitte, comme leurs voisins de Luc accordaient une grande importance à la religion. Ils étaient aussi très superstitieux et craintifs des revenants, sorcières et autres créatures maléfiques. Les signes religieux à chaque intersection de chemin ont donc une double utilité.

Croix de mission 1899 en mémoire du comte Bousquet.

L’habitat

Hitte est un village-rue établi sur une des crêtes de l’Arrêt-Darré. Les premières habitations ont suivi la géographie naturelle des lieux.

Tout autour, les prairies plutôt pentues sont plus favorables à l’élevage qu’aux cultures.

Le panorama

Mais l’attrait principal de Hitte, il faut bien le reconnaître, est son fabuleux panorama sur la chaîne des Pyrénées. D’ailleurs depuis les années 1990, Hitte a vu sa population augmenter par l’apport de personnes désireuses de vivre dans un cadre des plus agréables. Au premier plan, sur la photo ci-dessus, le stade de rugby de l’Esca (Entente Sportive des Coteaux de l’Arrêt), sur la commune de Luc, mais limitrophe avec Hitte.

Pour en savoir plus sur Hitte, voici nos autres pages :


L’école

L’arbre de la Liberté

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".