Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Hibarette

Présentation de la commune

Situé sur une plaine cernée de coteaux boisés, Hibarette tire son nom de « Ripa fracta » (= rive abrupte). Deux cours d’eau la traversent et s’y rejoignent : l’Aube et l’Echez. Le sobriquet des habitants est Eths Haginèrs : les chasseurs de fouines.

Vue générale d’Hibarette, village à l’habitat regroupé.

L’église Saint-Etienne

Hibarette et la préhistoire

De nombreuses trouvailles préhistoriques ont été récoltées au lieu-dit Le Bécut et dans les labours du village, notamment une bonne dizaine de haches polies du Néolithique. La carrière préhistorique de silex d’Hibarette est connue des archéologues. C’est de cette pierre qu’on tirait des outils. Du silex provenant d’Hibarette a été retrouvé jusqu’à 400 kilomètres de son lieu d’origine !

Hache taillée portant des marques de gravures (collection Jean Barragué).

Ciseau à pointe biseautée (néolithique - 8 000 ans) - collection Jean Barragué.

Bâtiments publics

La mairie

Et de l’autre côté du même bâtiment : l’école publique.

L’église Hibarette, faite de pierres et de briques, est d’architecture classique du XIXe siècle. Elle est dédiée à saint Etienne que l’on célèbre le 26 décembre.

Une belle montjoie, dédiée à la Vierge, est bien visible dans le village, au croisement des routes. A l’arrière-plan : la salle des fêtes.

Au hasard des rues

Ferme en pierres au bord de l’Aube, avec son petit lavoir.

Notre conseil de promenade

Repérer le confluent de l’Aube et de l’Echez à la sortie du village, direction Louey.

Un agréable sentier plat suit la rive gauche de l’Echez.

C’est un des sentiers de randonnées du Canton d’Ossun.

Le mémorial

A la sortie du village, direction Arcizac-Adour, se trouve une stèle (située sur le territoire communal de Saint-Martin, mais limitrophe d’Hibarette). Elle rappelle un évènement arrivé le 17 juin 1944. Ce jour-là, dix jeunes résistants tentaient une embuscade près du terrain d'atterrissage d'Ossun (futur aéroport). Dans leur repli, ils se sont fait rattraper sur les hauteurs d'Hibarette. Une rafale de mitrailleuse fauche alors Laffaille, Claverie, Mouchet et Aubert. Les 6 survivants doivent s'enfuir comme ils peuvent mais Lewandowski décide de rester et d'affronter l'ennemi. Il mourra le corps criblé de balles. Cet homme dont on ignore le prénom, a sauvé, en héros, la vie de ses cinq compagnons. Cette stèle entre Saint-Martin et Hibarette commémore le sacrifice de ces hommes pour la liberté.

Pour en savoir plus sur Hibarette, voici nos autres pages :


L’école d’Hibarette (envoyez-nous des photos de classe)

La collection Jean Barragué et ses nombreux silex d’Hibarette

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Poulailler-porcherie