Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Escoubès-Pouts

Présentation de la commune

Pouts et Escoubès ont été érigées en tant que communes distinctes au moment de la formation des communes en 1791. Pouts a été rattaché à Escoubès en 1846 pour en constituer le hameau. « ESCOUBES » est un mot très répandu, son origine gasconne désigne une « étendue couverte de genêts » (Les habitants avaient pour activité artisanale la fabrication de balais de bruyère). POUTS désigne un « puits ».

L’église d’Escoubès

L'église Saint-Jean-Baptiste pour Escoubès a été construite au XIXe siècle, à un emplacement différent de celui de l'ancienne église disparue qui se trouvait à proximité du cimetière. Derrière la porte, sous le porche, se trouve une pierre mystérieuse provenant de l’ancienne l'église (voir notre lien explicatif en bas de cette page).

La place centrale

La Place centrale du village est bien pourvue avec en son centre un fort bel arbre, l'église, le monument aux morts, l'ancienne école (la commune ne dispose plus d'école depuis la fin des années 1960), la mairie et la salle des fêtes pourvue d'une remarquable fresque composée de tableaux qui couvre les murs de la salle des fêtes.

La fresque de la salle des fêtes

Magnifiques scènes de la vie d’autrefois signées B. Bourguinat 1976.

L’ensemble lavoir-forge-métier à ferrer

Le magnifique ensemble rural rénové en 2008-2010 par la commune: lavoir (daté de 1906), forge et métier à ferrer à l'entrée du village, alimenté par le L’Echez. Il est admiré par les promeneurs (ici balade avec des ânes des Pyrénées pour les Journées du Patrimoine et des Moulins en Juin 2016) :

L'Abri pour les pauvres

Petit édifice qui se situe à la sortie du village en direction de Lourdes. Bâtiment privé où l'on peut encore difficilement voir sur les planches de rives gravé « ABRI POUR LES PAUVRES ». Au niveau de la route, se trouvent : un abreuvoir pour les bêtes, un petit lavoir et un « leytè ».

L'ancien moulin

Appartient à la famille Laffont. Il est fermé depuis 1983, mais peut encore fonctionner. Ce moulin a connu dans le passé une forte activité et était réputée dans la région. Le père de Bernadette Soubirous y pratiqua d'ailleurs son activité de meunier à une certaine période.

La salle du moulin conserve deux meules, maïs et blé et la blutterie.

Des meules sont visibles dans le jardin dont l'une conserve le système métallique encore en place dans l'anille. Le canal d'alimentation est intact.

Pour en savoir plus sur Escoubès-Pouts, voici nos autres pages :

Le métier à ferrer (travail)

L’abri pour les pauvres

La pierre de l’église

L’ancien moulin

Les lavoirs

L’ancienne école

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Vue d’Escoubès en allant vers Pouts.

Chapelle Saint-Pierre pour le Hameau de Pouts.

La chapelle de Pouts

Au fond, la chapelle.

La mairie

Métier à ferrer

L’Echez qui vient de recevoir les eaux du Litor.

Bien rénové en 2019.

La partie lavoir

Le leytè est le nom en patois de l'ancêtre du frigo ; petite pièce où coule de l'eau en permanence venant d'une source un peu plus haut et qui permettait à la ferme d'en face de maintenir le lait au frais.

Derrière au niveau du pré pentu, se trouve la partie « grange » qui servait pour le stockage du foin et accessoirement de dortoir pour les « pauvres » de passage.


Petite promenade dans le village

En montant vers Pouts par la petite route ombragée et pentue…

… on découvre un fabuleux panorama dont tout le monde profite.