Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Capvern

Présentation de la commune

Le nom de Capvern (prononcez " Cavère ") provient vraisemblablement de Cap (point culminant) et de Bern (aulne : arbre qui pousse au bord de l'eau). Cette explication est plausible puisque la commune, située en hauteur sur le plateau de Lannemezan, voit de nombreux cours d'eau prendre leur source. Du hameau du Laca, le promeneur bénéficie d'un panorama magnifique sur les collines boisées des Baronnies, le château de Mauvezin et sur la haute chaîne pyrénéenne.

La présence de plusieurs tumuli et voies antiques atteste d'une fréquentation ancienne. Sur la voie romaine Dax-Toulouse, les célèbres eaux thermales de Capvern auraient même été exploitées par les Romains eux-mêmes, laissant le nom d'Aquae Convenarum à cette cité sur l'itinéraire d'Antonin.

Capvern-village

Capvern est composé de plusieurs quartiers dont les deux principaux sont Capvern-village, lieu d’habitation et de services (école, mairie,…) et Capvern-les-Bains, quartier thermal.

La mairie

L’ancienne école

Le café des sports

Le monument aux morts, face à la mairie.

La gare du chemin de fer.

Le stade de rugby.

L’église de la Sainte-Trinité.

L’autel de l’église. Retable attribué à Jean 1er Ferrère.

La cloche de 216kg a été descendue du sommet de la flèche le 7 mars 2016. Elle est exposée à l’intérieur de l’église.

Capvern-les-Bains

Deux sources thermales : Hount Caoute et Bouridé font la renommée de Capvern. L'exploitation de ces eaux bienfaisantes connut un essor important à partir de 1870 avec l'arrivée du chemin de fer, sans oublier des indications médicales plus précises qui les recommandent pour le traitement du foie, de l'appareil urinaire, des calculs rénaux et de la goutte. Les eaux curatives des stations thermales ont souvent une explication légendaire. Capvern n'échappe pas à cette règle. Au temps de la puissance de l'abbaye voisine de l'Escaladieu, une meunière de Capvern présentait une beauté et une fraîcheur incomparables, que les outrages du temps qui passe n'altéraient pas. L'éternelle jouvence de la jolie femme frappait les esprits. On décida alors de la surveiller de près et on découvrit son secret. Chaque matin, la belle meunière s'en allait plonger son corps dans une source dissimulée dans les bois, la source de la fontaine chaude : « hount caoute ». Ce secret, une fois partagé, profita à tous et à toutes ! Le site enchanteur de Capvern-les-Bains, ses hôtels et son casino attirèrent les curistes. A son apogée au XXe siècle, on dénombrait jusqu'à 10 000 curistes annuels, parmi lesquels Fernandel, Brassens ou le Maréchal de Lattre-de-Tassigny. De nos jours, c'est plutôt une autre partie de Capvern qui se développe, près de l'échangeur autoroutier, avec une zone commerciale importante et le casino transféré en ce lieu.

Une agréable route touristique serpente du village jusqu’au quartier thermal, niché au fond d’un vallon. Celui-ci mérite une découverte.

L’établissement thermal de Hount Caoute (source chaude).

L’établissement thermal du Bouridé (contre les rhumatismes), un peu à l’écart.

La buvette de Hount Caoute : « Si ta vessie est menacée, Capvern sera ta panacée ! ». Ce dicton marche aussi pour le foie.

L’ancien casino, devenu cinéma.

Statue de la « belle meunière », un peu au-dessus du cinéma.

La fontaine de la « belle meunière », symbole de l’éternelle jouvence.

Ancien hôtel « belle époque ».

Ancien hôtel « belle époque ».

Villa thermale.

Mini-golf dans le parc de l’ancien casino.

La discrète église contemporaine (1968-70) de Capvern-les-Bains.

Etonnant intérieur de bois et de béton.

Les vitraux, oeuvre de Bruno Schmeltz, qui était maître-verrier avant de devenir peintre réputé.

Pour en savoir plus sur Capvern, voici nos autres pages :


La légende de la « belle meunière »

La cascade (disparue)

Arbres remarquables

La gare

L’école

Table d’orientation

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Les peintures murales du quartier thermal offrent beaucoup de gaieté. Les curistes sont toujours très bien accueillis ici.

Passage du Tour de France 2018 (image Eurosport).