Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Campuzan

Page créée avec l’aide des nombreux renseignements fournis par Jean-Louis Ibanez dans la presse locale ou sur internet.

Présentation du village

Campuzan est un paisible village au nord-est du département à l’intérieur du triangle Trie-Castelnau-Galan. Un beau panorama sur la chaîne des Pyrénées s’offre à ses habitants.

Le lac de Puydarrieux

Idée de promenade

Campuzan tire son nom du domaine antique de Campusius.

Bâtiments publics

La mairie

L’ancienne école, fermée en 2018.

Dans la cour de l’ancienne école, le logement communal.

L’église

L’église de l’Assomption date de 1760, mais son clocher actuel n’a été édifié qu’en 1849.

Le haut du clocher a été détruit par la foudre le 24 octobre 1968.

Intérieur de l’église. Belle voûte peinte du choeur (peintre Bernard Berdou en 2003) et majestueux maître-autel.

Chapelle latérale

Le monument aux morts

Le monument aux morts tout en briques est original. Il a été reconstruit le 21 mai 1998.

A ses côtés, une statue de Jeanne d’Arc veille sur l’église.

La chapelle

Ne cherchez pas la chapelle à Campuzan, elle a été détruite à la Révolution.

Elle se trouvait dans le bois de Campuzan, qui est devenu un lieu de promenade (interdit du 15 octobre au 15 novembre lors des chasses à la palombe).


Ce que l’on sait a été rédigé en 1887 par l’instituteur dans sa monographie : « La forêt, bien que restreinte, existe encore sur une contenance de 225 hectares et est dénommée sur le plan cadastral sous le nom de forêt impériale. Elle appartient aujourd'hui à un particulier. Selon la tradition, au sein de cette forêt se trouvait une chapelle, considérée plutôt comme un ermitage, qui a été, dit-on, détruite en 1789. On se plaît à raconter encore aujourd'hui sur ce monument et sur les personnages qui l'ont habité le plus récemment certains faits qui ne peuvent être cités que sous toute réserve et dans le but de nous faire connaître seulement jusqu'à quel point la bonne foi de nos aïeux pouvait être exploitée. "C'est ainsi que, d'après la légende, un bœuf aurait découvert une statue de la vierge enfouie non loin de la chapelle. Cette statue aurait été portée à l'église, démarche vaine puisqu'elle serait allée, elle-même, se replacer au même lieu. Pensant qu'un sacrifice lui serait agréable, on lui fit construire une chapelle spéciale contiguë à l'église et cette chapelle et cette même vierge existent encore !" "Le dernier moine connu comme habitant la chapelle s'était réduit à mendier et cette particularité fit croire aux habitants du pays qu'il se livrait à cet exercice pour mieux cacher sa fortune. Il fut assassiné et sous son appartement on trouva six liards." Cette déception ne laissa pas moins croire et l'on croit encore aujourd'hui qu'un trésor est caché sous les ruines de la construction précitée. Ce qu'il y a de vrai , c'est qu'un superbe collier d'or massif a été trouvé, il y a environ trente ans, par le propriétaire qui cultive aujourd'hui les environs de la chapelle. Ce collier a été vendu à un orfèvre pour la somme de 380F. »

Le musée du feu

Un des centres d’intérêt de la commune est son musée du feu. Ce bâtiment communal acquis en 1999 accueille les collections d’un passionné Eric Riva. Belle collection de casques. Moto-pompe ayant servi au tournage du « Pacte des loups », tenues de pompiers, objets divers, véhicules…Il est prudent de téléphoner avant votre visite au 05.62.39.80.14.

Ce bâtiment est une ancienne minoterie construite vers 1950 par Elie Dubosc, boulanger-minotier originaire de Puydarrieux. La minoterie a fonctionné jusqu’aux années 1980.

Une bonne partie des rives du lac de Puydarrieux est située sur le territoire communal de Campuzan (toute la rive EST). Un point de vue « Campuzan » a même été aménagé pour observer les différentes espèces d’oiseaux.

Lors de notre passage, le lac était à un bas niveau.

La digue

C’est la Baïsole qui alimente ce plan d’eau artificiel.

Architecture

Architecture typique : des grands corps de ferme en L couverts de tuiles.

Anecdote

Jean-Louis Ibanez a rédigé pour le Petit Journal plusieurs articles sur le village de Campuzan. L’un d’eux a particulièrement attiré notre attention.

Pour en savoir plus sur Campuzan, voici une autre page :


L’ancienne école

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".