Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Cadéac

Présentation de la commune

Petit village situé en Vallée d'Aure entre Arreau et Saint-Lary, Cadéac était une ville thermale d'où l'appellation de Cadéac-les-Bains. Savez-vous que c’est le « Chauren », vent dominant bi-quotidien, qui aurait donné son nom « Auren » à toute la vallée ?

La mairie de Cadéac, commune appartenant aux Quatre-Véziaux d’Aure.

Cadéac, village thermal

Cadéac connut une modeste activité thermale entre 1890, avec l'arrivée du chemin de fer, et les années 1930. Les curistes arrivaient par le chemin de fer en gare d'Arreau. Ses sources sulfureuses étaient reconnues déjà depuis le moyen-âge, et peut-être bien avant (nombreux autels votifs gallo-romains trouvés sur le territoire communal). Les bains furent détruits en 1952. De cette période, ne subsistent que quelques maisons qui hébergeaient les « baigneurs ».

Cadéac au temps des thermes (deux établissements s’y faisaient concurrence).

La tour de guet, ancien château

Du château des Comtes d’Aure, seul reste le donjon du XIIIe siècle, dénommé « Tour de guet ». Cette tour servit de prison jusqu’à la Révolution. En 1792, on utilisa les pierres du château pour la construction de bâtiments à Cadéac, notamment un hôpital. On ne laissa que le donjon…

Vue depuis la Tour de guet. Au premier plan, la Neste et les dernières maisons de Cadéac, en allant vers le sud.

La chapelle de Pène-Tailhade

Plus que pour ses anciens bains, le village de Cadéac est surtout connu pour sa chapelle d'origine romane Notre-Dame de Pène-Tailhade (= rocher coupé), rebâtie au XVIe siècle, elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1971. Son porche enjambe la route D929 avec une circulation alternée, ce qui est extrêmement rare et pour le moins original… Depuis trois ans, une déviation du village a permis à celui-ci de retrouver tout son calme et son charme de village montagnard.

L’église Saint-Félix-de-Girone

Au bout de la rue principale bordée de maisons anciennes serrées les unes contre les autres, on trouve sur la place au coeur du village l'Église Saint-Félix. De style gothique flamboyant du XVIe siècle, on y découvre beaucoup d’éléments remarquables.

Portail ouest

Monuments aux Morts, par Gardy, en 1921.

Magnifique portail nord, roman, avec l’ancienne porte du château en réemploi !

Relief sculpté (XVIe) : les pèlerins d’Emmaüs surmontés de Dieu le Père bénissant.

Détails

En parcourant les ruelles

On remarquera dans le village, de belles petites ruelles qui descendent vers la Neste et le bas du village. Les dates inscrites sur les linteaux nous montrent un village très ancien, qui était un important centre drapier.

La Poste

Sainte-Luce

1585

1563, restaurée en 1890

1590

Les fontaines

Outre la belle fontaine monumentale, on remarquera les nombreuses petites fontaines taillées dans la pierre locale de marbre rose, et les différents abreuvoirs et lavoirs qui agrémentent la commune.

Pour en savoir plus sur Cadéac, voici nos autres pages :


L’ancienne école

Les lavoirs

Les anciens thermes

La gare d’Arreau-Cadéac

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".