Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Bourg-de-Bigorre

Bourg-de-Bigorre s'est établi au confluent de l'Arros et de l'Esqueda, au centre du petit pays des Baronnies. Le territoire communal a été fréquenté par les premiers hommes (hache polie datée du néolithique, anciens camps) Les historiens s'accordent pour dire que ce nom de Bourg doit être pris au sens du latin burgus « forteresse » et non au sens moderne. Un château, depuis longtemps disparu, était évoqué par les plus anciens au XIXe siècle. Il possédait une chapelle.

Présentation du village

Promenade dans le village

Comme partout, les habitants ont longtemps vécu des cultures, de l'élevage et de la forêt. Survoler les Baronnies, c'est découvrir la variété de ses paysages modelés au fil du temps, c'est aussi capter le regard de ceux qui tout en bas, font de ce pays une terre harmonieuse. Ce décor de plaine et de collines boisées, dans une nature accueillante abritée du vent, invite à multiplier les activités, laborieuses ou ludiques. Le vacancier trouvera camping et lieu de détente au moulin des Baronnies à Sarlabous, tout proche. Le pêcheur taquinera la truite dans les nombreux cours d'eau et le cycliste flânera ou peinera selon sa forme du moment.

Services et commerces

Pour un si petit village, ce qui frappe d’entrée est le nombre de services et de commerces, axés sur la solidarité, l’entraide et la convivialité.

La mairie

L’ancienne gendarmerie est devenue un pôle santé (infirmiers, kiné). La présence d’une gendarmerie nous rappelle que Bourg était autrefois un chef-lieu de canton.

La Marpa (maison pour personnes âgées) a accueilli son premier résident le 11 novembre 1995.

La maison des services, à l’entrée du bourg en venant de Bonnemazon.

Bar-restaurant

Tabac, services

L’église Saint-Pierre

Une église a été construite sur cet emplacement au XVIIIe siècle, bénie le 17 janvier 1740. Très délabrée, on la reconstruisit vers 1875.

Elle est construite sur l’emplacement de l’ancien presbytère. La toute première église, aujourd’hui détruite, se trouvait dans l’angle entre la route de Bonnemazon et la rivière Esquéda.

La tabernacle a été réalisé en 1701 par les Soustre, originaires de Goudon.

Chapelle latérale et bel autel

Fonts baptismaux 1875

Le presbytère

Un peu après l’église, voici le presbytère.

Croix monumentale métallique

Vierge à l’enfant devant le presbytère

La bascule publique

La bascule date de l’été 2020 et a remplacé une ancienne bascule.

Seul le mécanisme est d’origine.

L’ancienne bascule avant sa démolition en 2020.

Article de presse (NR)

L’école

L’imposante bâtisse scolaire se trouve à côté de l’église.

Le moulin

Un peu à l’écart et presque à l’état de ruine, voici le moulin.

Si la force de l’eau est utile pour les moulins, les Bourgeais (nom des habitants de Bourg) ont appris à s’en méfier, redoutant sa puissance dévastatrice lors des orages violents.

L’ancienne épicerie

L’ancienne poste

Belle vue sur le château de Mauvezin en prenant la direction de Bonnemazon.

Pour en savoir plus sur Bourg-de-Bigorre, voici nos autres pages :


L’école

Pique-nique dans les Baronnies

Le château de Mauvezin

L’abbaye de l’Escaladieu

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".