Beaudéan

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

C’est un beau village de montagne à la riche histoire, où l’on trouve par exemple la maison natale de Dominique Larrey. C’est aussi la porte d’entrée des vallées de Campan et de Lesponne, réunion des deux Adour.

L’église Saint-Martin

Belle église gothique du XVIème siècle, avec son magnifique clocher rectangulaire coiffé d’une flèche en éteignoir et de quatre clochetons. De belle photos sont à faire l’automne avec le Pic-du-Midi en toile de fond.

Le portail Sud est daté de 1577. A l’intérieur retable en bois doré du XVIIIe dû au sculpteur Marc Ferrère.

La maison natale de Dominique Larrey

Un temps devenue école, c’est aujourd’hui le Musée Larrey. Ce bâtiment rend hommage à celui qui fut en son temps le plus célèbre des Bigourdans. Se visite, notamment les week-ends et en période estivale avec espace permanent du musée, expositions temporaires et même des conférences. Voir nos liens en bas de cette page pour en savoir plus sur Dominique Larrey.

Les belles fontaines du village

A découvrir lors de votre promenade à pied dans les rues du village.

Une belle demeure

Cette belle maison du XVIIIe se trouve à l’entrée du village en venant de Bagnères.

Vue générale des années 1960.

Au premier plan : Beaudéan, au fond : Campan. Entre les deux villages se trouvait l’usine Magnétherme, longtemps « verrue » dans le paysage, et heureusement aujourd’hui détruite.

Pour en savoir plus sur Beaudéan, voici nos autres pages :


Le lavoir

Photos anciennes

Dominique Larrey (statue)

Dominique Larrey en BD

L’école

Le tramway

Petite fresque

L’arbre de la Liberté

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

La bascule publique.

L’ancienne bascule publique se trouve à droite à l’entrée de la commune. L’ancien petit bâtiment a été transformé en abribus, mais la bascule au sol reste d’époque.

Photo de 1958. La flèche blanche indique la bascule.

Le château

Cet ancien manoir, plusieurs fois restauré, occupe la colline. Ce château a été témoin d’un épisode dramatique des guerres de religion en 1574, avec pour acteurs le comte de Gramont et le capitaine Lizier.

La prison

Un peu en-dessous du château, une grande tour servait de prison.