Barbazan-Debat

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Dès 1140, on retrouve la dénomination du village sous la forme « Barbaza debat » du nom de l'homme latin « Barbatius » et « debat » situé au nord par rapport à « dessus » au sud...donc plus vers la montagne. Traversée par le Canal de l'Alaric, cette petite commune de 750 habitants en 1972 est devenue une banlieue moderne avec 3500 habitants 40 ans plus tard ! Pour en savoir plus sur son histoire : www.barbazandebat.fr/

De manière générale, les noms de village se terminant par AN (anum) et AC (acum) ont une origine romaine. Exemples : Barbazan, Lézignan, Juillan, Talazac, Séméac, Pouzac…

Bâtiments publics

La nouvelle mairie et ses annexes, le tout rénové il y a quelques années.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, reconstruite à son emplacement actuel au XIXe siècle.

La « vieille école » près de la mairie ne pouvait plus faire face à l’accroissement de la population.

Pas moins de quatre écoles nouvelles ont donc vu le jour ( deux primaires et deux maternelles). Photo ci-dessus de l’école Paul-Verlaine.

Le bâti ancien

Le bâti ancien est également présent dans le village avec de belles propriétés comme le château (propriété privée) de Barbazan ou les façades et toitures élégantes de quelques maisons de maîtres.

Au détour des rues, on découvre comme dans la plupart des villages anciens, l'habituel patrimoine rural bâti de la Bigorre, comme les beaux murs en galets de l'Adour…

Des portails travaillés,

Des linteaux de portes de maisons anciennes datés (ici 1816).

On trouve également beaucoup de vieux puits…

ou des anciens pigeonniers de fermes.

Le cœur de village

Le « coeur » de village, complètement repensé et « relooké » depuis 2012, donne une certaine modernité à la cité.

On y retrouve des éléments de conception du siècle actuel, comme la halle couverte avec son marché.

La sculpture de bronze (signée Yves Lacoste) devant la mairie, installée en 2009.

Les deux fontaines récentes, une Place de l'Europe (ci-dessus)…

…et l’autre devant la bibliothèque.

On trouve même un four à pain communal place d'Autol.

Le quartier de Piétat

Direction la route de Toulouse où le quartier de Piétat, situé en bordure de la D 817 à 2km en haut du village , vous accueille.

Faites une pause à l'aire du Panorama où la vue sur les Pyrénées est imprenable.

On peut visiter la Chapelle Notre-Dame-de-Piétat (toujours ouverte) qui est le principal attrait patrimonial de Barbazan…

…avec son joli parc boisé et ses bâtiments annexes dont une magnifique galerie .

C’est cette petite statue « miraculeuse » du XVe siècle, Notre-Dame-de-Piétat, qui a donné son nom au quartier. 1593 tel est la date inscrite sur la porte d'entrée de la chapelle, mais une simple « montjoie » fût érigée  autour de 1500, puisque l'on y retrouve  les premiers pèlerinages vers 1568 ! Cette chapelle connut bien des vicissitudes jusqu'en 1861 où elle entra dans le giron des Pères de Garaison. Des offices réguliers y sont encore célébrés. Les importants travaux actuels de restauration (intérieurs et extérieurs) redonnent à cette exquise chapelle son lustre d'antan.

Le sanctuaire accueille des pèlerinages et de nombreux pèlerins individuels s'y arrêtent pour une prière ou une visite. Le célèbre romancier brésilien Paulo Coelho aime beaucoup ce lieu.

C’est aussi à Piétat qu’on trouve les bâtiments architecturaux de l'agence d'Edmond Lay. « La carrière de l'architecte Edmond Lay débute en 1962 avec l'installation de son agence à Tarbes. Quinze ans plus tard, l'agence déménage à Barbazan-Débat dans un édifice d'architecture. Un lieu exceptionnel, de création et d'expérimentations, en marges des courants et des modes. Il a également installé sa résidence tout à côté, une maison unique par son esthétique brute et l'originalité des espaces et volumes intérieurs. Elle constitue en cela un témoignage capital de l'architecture domestique en France. » Infos Journées du Patrimoine 2015.


Enfin, découvrez la belle et grande (environ 200 hectares) forêt communale du « Rebisclou»  ...qui grâce à son itinéraire balisé, nous permet de terminer cette découverte du quartier de Piétat à Barbazan-Debat.

Au titre des découvertes archéologiques sur la commune de Barbazan-Debat, outre les fondations d’un château féodal en forme de quadrilatère sur l’emplacement de l’actuel château de Barbazan (dit de Castelbajac), on a découvert :

- des silex et une pointe de flèche en silex (préhistoire-néolithique)

- des restes de céramiques

- des sites romains ainsi qu’une pièce de monnaie

- un petit oppidum , dont une partie a été détruite par la construction d’un lotissement, au quartier Tambouré.

Bref, une occupation très ancienne du territoire.

Pour en savoir plus sur Barbazan-Debat, voici nos autres pages :


Les écoles

Le sanctuaire de Piétat

Les carrières Oustau

Autres œuvres d’Yves Lacoste

Plaque commémorative deuxième guerre

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".