Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Arreau

Devenu depuis le XIXe siècle un lieu de passage touristique, Arreau a su préserver son caractère de bourg de montagne issu de son riche passé. Son patrimoine est remarquable et exceptionnel, avec notamment plusieurs lieux classés ou inscrits aux monuments historiques. Ce patrimoine très bien conservé et mis en valeur avec le concours actif du Pays d'Art et d'Histoire du Pays des Nestes, se visite au travers d'un circuit  historique, agrémenté de plaques incitatives et explicatives très détaillées.

Vue générale d’Arreau en 1912.

Les lieux de culte

L'Eglise paroissiale Notre-Dame

Inscrite aux monuments historiques, elle possède un chevet roman, un clocher en forme de tour carrée, un portail monumental avec chrisme et à l'intérieur un retable à la vierge provenant de l'atelier des Ferrère, ainsi qu'une splendide Piéta du XVIe.

La Chapelle Saint-Exupère

Elle est classée aux monuments historiques. Entre le XIIe et le XVe siècle, le bourg s'est étendu autour du sanctuaire roman dédié à saint Exupère. C'est un des fleurons de l'Art religieux des Pyrénées qui doit son nom à un paysan d'Arreau qui devint évêque de Toulouse.

Petit oratoire

A l'entrée d'Arreau en venant de Sarrancolin, après avoir vu un petit oratoire à l'angle de la route du Col d'Aspin…

La Chapelle Notre-Dame-Du-Bon-Rencontre

… vous empruntez l'ancienne route royale et découvrez légèrement en contre haut la Chapelle Notre-Dame-Du-Bon-Rencontre (datée de 1761). Au-dessus de la porte d'entrée un écriteau encore bien lisible s'adressait aux pèlerins voyageurs.

La chapelle Saint-Michel

Au quartier de Garian situé à la sortie vers Saint-Lary, toujours sur l'ancienne route royale, on trouve la discrète chapelle Saint Michel. Elle est d’origine romane. Le toit et le clocher-mur ont été reconstruits en 1877. Une plaque commémorative à la mémoire des personnes du quartier, victimes de la guerre 1914/18, est apposée sur la façade et une porte au sud est ornée d’un tympan-chrisme.

L'ancienne chapelle Saint-Laurent

Puis en suivant les indications depuis la mairie, on peut accéder en 5 minutes, dans le haut du village (beau point de vue sur le centre du bourg) à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Laurent détruite lors de la révolution.

Seule une croix subsiste…

Le calvaire

On poursuit un peu plus haut en passant par les jardins du Calvaire…

… pour atteindre rapidement un tertre où le grand calvaire…  

… offre un point de vue remarquable à 360° sur la ville, la vallée et les montagnes environnantes.

Le château de Ségure

Les châteaux

Le château des Nestes

Le château des Nestes est inscrit aux monuments historiques). L'architecture du Château rappelle dix siècles de l'histoire de la Vallée d'Aure. Bâti sur l'enceinte qui clôturait le quartier de la Neste du Louron, il servait de protection au sanctuaire voisin dédié à Saint-Exupère. Cet édifice militaire et hospitalier faisait office de commanderie. Il prend le nom du Château Camou (« terre d'eau ») du fait de l'humidité des lieux. Sa tour centrale surmontée d'un clocheton en bois (XIXe siècle) servit d'observatoire astronomique familial. Petit musée des Cagots à l’intérieur.


Le château est dominé par une tour carrée du XVIe siècle construite sur le roc et correspondant probablement au donjon du XIIe siècle. En front de Neste, le bâtiment à croisillons de bois et armoiries martelées comprenait une salle d'armes au rez-de-chaussée et une salle de police au premier étage.

Le coeur historique et le charme des vieilles maisons …

Il est composé de belles rues et ruelles typiques, avec des constructions étalées entre les  XVIe et XIXe siècles. Vous ne pourrez qu'admirer celles qui sont en front des Nestes, avec leurs façades, portes, toitures de toute beauté, réparties dans les différents quartiers  qui sont à découvrir au fil des rues.

L'ensemble mairie-halle

L'ensemble mairie-halle avec son clocheton qui abrite une belle horloge est absolument remarquable. L'édifice a été construit en 1932. Auparavant il existait l'ancienne halle en bois du XVIe siècle. Le rez-de-chaussée est occupé par la halle, on y trouve le jeudi le marché. L'étage est occupé par  les services administratifs de la mairie.

L’ancienne école Saint-Exupère

L'ancienne école (depuis 1602) Saint-Exupère est attenante à la chapelle. Le linteau de la porte est daté de 1554 (bâtiment inscrit aux monuments historiques). C’est certainement le plus ancien bâtiment scolaire de notre département. La tradition indique que ce bâtiment a été construit sur l'emplacement de la maison natale de Saint-Exupère.

La maison des Lys

Juste en face de la mairie sur la grande rue, on ne peut manquer la Maison des Lys (classée aux monuments historiques). Cette magnifique maison  a été construite à la fin du XVIe siècle. En façade un beau marbre gris et les deux étages en encorbellement avec des colombages ornés de lys.

La maison Foch puis Pic-Molié

Elle date du début du XIXe siècle, elle a appartenu à Dominique Foch (grand-père du maréchal Foch). Elle est remarquable par sa façade comportant une galerie soutenue par huit colonnes de marbre rose.

La maison Laguens

Dite aussi « Maison Bourdage », elle date du XVIIe siècle et fut remaniée au XIXe par l’ajout d’un étage, puis restaurée en 2011. Sa façade est composée partiellement de marbre rose.

La maison Féraud

Elle date du début du XIXe siècle avec son remarquable décor de charpente et de menuiserie. Elle est constituée de deux bâtiments de 5 et 10 travées. Superbe.

Beaucoup d'autres maisons retiendront également l'attention du visiteur, notamment par leurs détails (portes, balcons, lucarnes, etc…) :

Petit patrimoine

D'autres éléments du patrimoine local, témoins d'un passé pas très lointain, font aujourd'hui encore partie de la vie quotidienne des habitants : on peut voir deux lavoirs…

… la scierie à eau (à côté du château des Nestes) …

… et une série de ponts sur les deux Nestes :

Petit patrimoine disparu

Malheureusement, la bascule ou le métier à ferrer les animaux qui se trouvaient de part et d'autre du pont sur la Neste d'Aure ont disparu avec l'urbanisation.  

Pour en savoir plus sur Arreau, voici nos autres pages :


La gare

L’école

Les lavoirs

L’ancienne mairie

Arbre remarquable disparu

Les cagots

Les Nymphes des Nestes

Une expédition en 1912

Plaques commémoratives

Le col d’Aspin

Tour de France à Arreau


Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".

Arreau est un village montagnard à 700 m d'altitude, situé à la confluence des vallées d'Aure et du Louron et des deux Nestes aux eaux vives et au nom éponyme. De part sa situation géographique entre le Col d'Aspin et le Col de Peyresourde, Arreau a été dans le passé un centre important au carrefour économique et au débouché de ces deux vallées.