Andrest

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".
wpf41bb90b.png

Il faut savoir s'éloigner de la route départementale Tarbes -Vic Bigorre pour découvrir le véritable visage d'Andrest. Créé en 1303 par Arnaud de Lavedan et traversé par la Canal du Moulin, Andrest présente un patrimoine rural  fort intéressant  autour de ses places, de son église, de ses bâtiments communaux et ruraux et de son habitat ancien.

Les places

De nombreuses places aux dimensions imposantes (six ou sept au total), plantées d'arbres, des platanes le plus souvent, et bordées de ruisseaux où l'eau dérivée du canal coule allègrement donnent au village un aspect particulier, ombragé et reposant.

Le moulin

La bascule

Abribus décorés

Habitations, porches, murs…

En parcourant les rues anciennes du cœur de village, on découvre des habitations (18 et 19e siècles) de fort belle allure, bien conservées, fleuries et mises en valeur par leurs propriétaires. Ainsi derrière de beaux porches ou portails …

… et de longs murs de pierres …

… on peut apercevoir des entrées de cour avec de superbes « calades » …

… et de belles façades souvent ornées de « chiens assis » aux contours travaillés.

L’église Saint-Barthélémy

Au centre de la commune : l'église inscrite au titre des monuments historiques depuis 1987 est surplombée d'un imposant clocher-porche à trois clochetons et d'un fronton renforçant la monumentalité du portail .

L’église aurait été édifiée sur l’emplacement de l’ancien château. Elle fut reconstruite en 1775.

Le lavoir

Daté de 1911.

Les poulaillers

Poulailler ancien.

Poulailler rénové.

Patrimoine lié à l’eau, comme tous les moulins du département.

Pour en savoir plus sur Andrest, voici nos autres pages :


L’école

Plaque commémorative

Le monument Cadennes

Arbre remarquable

Le lavoir

Revenir à la page "Patrimoine des Hautes-Pyrénées".